Premier jet du cahier des charges

Durant la soirée du 16 février dernier, l’architecte communal adjoint, M. Fabien Coquillat, a présenté le premier jet du cahier des charges (cliquer sur le lien pour le télécharger) aux habitants du quartier qui avaient participé au premier « atelier participatif » d’octobre dernier.

Pour ce qui est des anciennes Serres de la Ville et de ses abords, la proposition de cahier des charges peut se résumer ainsi :

  1. « Cour de Vieux-Châtel » (espace situé entre l’immeuble de Guillaume Ritter et les bâtiments sis au nord) : sauvegarde, réhabilitation, voire réaménagement des anciennes dépendances et fabriques et aménagement souhaité en zone sans voitures.
  2. Sur l’emplacement des anciennes Serres de la Ville : construction de logements à loyers modérés sous la forme d’une coopérative d’habitation.

Quant aux exigences proprement dites auxquelles ces nouvelles constructions devraient répondre, nous reprenons ci-dessous les termes du document fourni par la Ville.

Ces bâtiments devraient s’intégrer dans l’environnement bâti et paysager du quartier. Autrement dit, ils devraient :

  • préserver « l’échelle humaine » du quartier : les nouveaux bâtiments ne devront pas excéder trois niveaux + combles ou attique en bordure nord du site des anciennes serres, en référence à l’échelle des constructions formant le front nord de la cour ;
  • respecter le rapport caractéristique des bâtiments du quartier avec leur jardin ;
  • accorder une attention particulière à la problématique des nuisances sonores en lien avec la configuration des lieux ;
  • avoir un impact visuel limité sur les constructions existantes de la rue Edmond-de-Reynier ;
  • ne pas renforcer la présence de la voiture dans le quartier et envisager la création d’un « bâtiment sans voitures » ;
  • rendre les constructions accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Ils devraient en outre respecter les principes de l’urbanisme et de l’architecture durables. Autrement dit, ils devraient :

  • utiliser un outil d’évaluation des propositions sur le plan du développement durable (« quartiers durables by smeo » par exemple) ;
  • privilégier les filières courtes pour l’approvisionnement des matériaux, préférer les « éco-matériaux » ;
  • respecter les normes les plus exigeantes en matière de construction écologique tout en privilégiant le low-tech au high-tech ;
  • privilégier le recours aux énergies renouvelables.

D’autres propositions concernant notamment la rue du Vieux-Châtel ou les escaliers menant à la gare sont également mentionnées dans ce cahier des charges.

Comme on pouvait s’en douter, cette présentation a suscité de nombreuses questions et remarques « à chaud », sur lesquelles les habitants du quartier auront l’occasion de revenir lors d’un ultime atelier participatif qui aura lieu le 26 mars prochain.

Pour l’heure, voici le programme des rencontres avec les habitants du quartier, tel qu’il a été finalement mis au point par le Service de l’urbanisme :

  • 26 mars 2012 : 2e atelier participatif : recueil des propositions des habitants sur le projet de cahier des charges urbanistique ;
  • avril-mai 2012 : affinage du cahier des charges par la Ville et equiterre puis préconsultation de la Commission d’urbanisme, de Patrimoine suisse, des services communaux et cantonaux ;
  • 24 mai 2011 : transmission du cahier des charges urbanistique affiné aux habitants pour relecture et remarques ;
  • 11 juin 2011 à 8h00 : échéance pour la réception des remarques écrites des habitants sur le cahier des charges urbanistique affiné (remarques qui seront à adresser par mail au Service de l’urbanisme) ;
  • 14 juin 2012 : Restitution finale du processus participatif : présentation du cahier des charges amendé.

En résumé, la prochaine échéance est le lundi 26 mars, de 18h15 à 21h00. Cette réunion est ouverte à tous les habitants du quartier, y compris à celles et ceux qui n’ont pas participé aux réunions précédentes. Venez nombreux !
Merci de vous inscrire avant le 21 mars auprès de Mme Hélène Gaillard, soit par courriel (gaillard@equiterre.ch), soit par téléphone au 021 341 41 10.

Ce contenu a été publié dans Actualités, Communication, Projet de construction par Olivier Bauermeister. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Olivier Bauermeister

Historien de l’art et expert Peintures & Dessins anciens, Mobilier & Objets d’art XVIIe, XVIIIe & XIXe siècles ____________________________________________________ Historien de l’art, courtier et expert en antiquités basé à Neuchâtel en Suisse, je suis spécialisé depuis une vingtaine d’années dans l’étude de la peinture et du dessin anciens, ainsi que dans celle du mobilier et des objets d’art du XVIIIe siècle et du début du XIXe. Je conseille des collectionneurs privés et publics, et effectue des recherches et des expertises pour le compte de compagnies d’assurances, de sociétés d’investissement, de musées, d’antiquaires et de salles de ventes. Je procéde également à des estimations dans le cadre de successions ou de partages.

Une réflexion au sujet de « Premier jet du cahier des charges »

  1. Ping : Un second atelier frustrant : une démarche participative dénuée de dialogue | AVE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s